[:fr]   Et si vous deveniez expert en son? La Boite concept vous invite à approfondir vos connaissances en termes de haute-fidélité en feuilletant les pages de son lexique de la Hi-Fi. Dès 1975, la société Siare créé par Marie Cagniard et leader dans le domaine des enceintes acoustiques dans les années 70, édite un […]

[:fr]

 

Et si vous deveniez expert en son? La Boite concept vous invite à approfondir vos connaissances en termes de haute-fidélité en feuilletant les pages de son lexique de la Hi-Fi.

Dès 1975, la société Siare créé par Marie Cagniard et leader dans le domaine des enceintes acoustiques dans les années 70, édite un Lexique de la Hi-Fi. Femme visionnaire, Marie Cagniard transmettra la passion de la haute-fidélité à son petit-fils Timothée Cagniard, fondateur de La Boite concept.

SON ANALOGIQUE VS SON NUMERIQUE: QUELLE DIFFERENCE?

La différence entre son numérique et son analogique dépend principalement de la manière dont le son à été enregistré et stocké.

L’analogique:

Correspondant à une technique traditionnelle d’enregistrement, le son analogique à connu son âge d’or dans les années 70, fixé alors sur bande magnétique ou disque vinyle. Le signal sonore est reproduit le plus fidèlement possible en recopiant à l’identique et en continu l’onde sonore originale. Les coûts de production étant importants, ce modèle d’enregistrement à été progressivement délaissé au profit du numérique.

Le numérique:

Le signal audio numérique se présente sous la forme d’une succession de données numériques codées sous forme binaire, language de base de l’informatique moderne: le 0 et le 1. Dès qu’un ordinateur int​è​gre la chaine de production d’un son, lors de l’enregistrement ou de la restitution, le son est numérique. Le son n’est alors plus obtenu par copie de l’onde sonore mais par numérisation du son, un procédé permettant à l’ordinateur de déchiffrer le son au format binaire. Or le 0 et le 1 ne permettent pas de reproduire la totalité d’une onde sonore comme pour l’analogique. Pour reproduire le son, il va donc diviser l’onde sonore en une multitude de petits échantillons sonores, de qualité suffisante individuellement, pour recréer l’onde sonore artificiellement.[:]